Publié le 24/08/2023

Les parlementaires de la CEDEAO adoptent à Dakar une déclaration d’engagement sur la digitalisation des systèmes de santé et la gouvernance des données sanitaires.

ENDA Santé a organisé à Dakar, une Consultation régionale avec les parlementaires de la CEDEAO, membres des Commissions Commerce Douane et Libre Circulation et Éducation sur la digitalisation des systèmes de santé et la gouvernance des données sanitaires. La rencontre a été présidée par Dr Ibrahima Khaliloulah Dia, Coordonnateur de la Cellule de la Carte Sanitaire et Sociale, de la Santé Digitale et de l’Observatoire de la Santé (CSSDOS), représentant le Ministre de la Santé et de l’Action sociale (MSAS). L’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS), la Commission de Protection des Données Personnelles (CDP), ainsi que des organisations membres de la coalition Transform Health Sénégal, ont également pris part à cette consultation de haut niveau.

L’occasion était ainsi donnée aux participants de partager les expériences, et  approches nationales en matière de digitalisation des systèmes de santé et de gouvernance des données sanitaires. Mais également d’accroître la sensibilisation auprès des parlementaires de la CEDEAO pour leur permettre de porter le plaidoyer au plus haut niveau.

Les parlementaires membres de la Commission santé de la CEDEAO sont chargés d’examiner et d’émettre des recommandations sur les questions relevant de la santé au sein de la Communauté . A ce titre, ils ont montré leur intérêt et ont salué cette initiative, mise en œuvre par ENDA Santé, en partenariat avec Transform Healh.

Ils ont ainsi matérialisé cet intérêt par la signature d’une déclaration d’engagement sur la digitalisation et la gouvernance des données sanitaires. Ils comptent ainsi :

– faire la restitution des travaux de la Consultation régionale dans leurs pays respectifs et au niveau du parlement de la CEDEAO.

– sensibiliser auprès de leurs collègues parlementaires sur l’importance de la digitalisation des systèmes de santé et de la gouvernance des données sanitaires

-travailler à la mobilisation des ressources en faveur de programmes en la matière ;

– accompagner nos États pour une législation dans le domaine de la digitalisation des systèmes de santé et à la gouvernance des données sanitaires ;

– proposer à la CEDEAO, l’adoption d’un acte communautaire relatif à la digitalisation des systèmes de santé et à la gouvernance des données sanitaires.

En signant la déclaration de Dakar sur la digitalisation des systèmes de santé et la gouvernance des données sanitaires, les parlementaires de la CEDEAO prennent l’engagement de  porter le plaidoyer au niveau le plus haut mais aussi ils expriment leur leadership sur les problématiques de santé dans la région.

La signature a été un moment fort de la rencontre. Elle témoigne aussi d’une volonté forte du parlement de la CEDEAO à accompagner EndaSante, Transform Health ainsi que les États dans le processus de la digitalisation des systèmes de santé et de la gouvernance des données sanitaires pour le bien-être des populations.

Saluant l’engagement des parlementaires de la CEDEAO, la Directrice Exécutive de ENDA Santé, Nguissali Turpin a réitéré la volonté de ENDA Santé à poursuivre la collaboration avec cette institution régionale afin d’obtenir ensemble l’objectif de la digitalisation et d’une gouvernance des données sanitaire.

Pour Alpha Boubacar Sy représentant l’OOAS, cette étape est significative dans le processus de la digitalisation et elle renforce en outre la coopération régionale. 

Il est donc important que les parlementaires accompagnent ce processus pour que nous ayons des normes et des protocoles communs pouvant garantir la fiabilité des données et leur utilisation sécurisée et respectueuse de la vie privée tout en permettant un partage, un échange et une analyse entre les pays pour atteindre les objectifs liés à la santé publique.

Alpha Boubacar Sy SAVANE

Pour sa part Ibrahima Khaliloulah a insisté sur la gouvernance, qui selon lui est primordiale pour réussir la digitalisation compte tenu de la nature sensible des données. Ce processus doit être l’affaire de tous les acteurs pour qu’ensemble qu’on puisse avoir les moyens juridiques de réussir la digitalisation.

Partager