Vous êtes ici

Formation sur la production des semences paysannes à Djimini

Organisé par Enda Santé dans le cadre du projet LEKK/FAJU II, un atelier de formation des producteurs sur les techniques de production, de conservation de semences paysannes et sur les techniques de traitement naturel s’est tenu du 28 au 30 Novembre 2016 à Djimini (Vélingara). Cette rencontre a été pilotée par l’ASPSP (Association Sénégalaise des Producteurs de Semences Paysannes) au niveau de BIOLOPIN, Ferme d’expérimentation, de Formation et de Production en agroécologie de Djimini. L'objectif visé à travers cette formation est de promouvoir les semences paysannes et de diminuer la dépendance aux semences et intrants en général. Durant leur formation, les participants sont venus des plus grandes organisations paysannes du Sénégal à Savoir :

  • REVIMAR (Darou Alpha/THIES)
  • JEG-JAM (Yayiyem/FIMELA)
  • APROVAC (Adiaf/Tambacounda)
  • CAREM (FIMELA)
  • ASSOFADEP (Nieehep/THIES)
  • RESECAL (Ndoffane/SOKONE)
  • SAPPAT (Diouroup/TATTAGUINE)
  • INTERPENC (NIORO du Rip)
  • ASPSP (Djimini/VELINGARA)

Enda Santé, en s'appuyant sur l’ASPSP spécialiste dans la production et la conservation des semences, a permis aux producteurs participants d’être formés sur les modules suivants :  Critères de la qualité d’une semence paysanne, Respecter l’itinéraire agrobiologique, Critère de choix de variétés à multiplier, Critères de choix de la semence mère, Critère de choix des parcelles destinées à la production, Préparer et utiliser le composte, Les exigences pour la préparation du terrain et pour le semis mais aussi Les exigences pour la récolte, Les exigences pour le séchage, Le battage-Nettoyage-Vannage-Conservation, La sélection pendant la production de semences.

Durant les 3 jours d’atelier, les échanges ont été très fructueuses. En effet, les intervenants ont apprécié la disponibilité et la pédagogie des consultants, facilitant du coup la compréhension et la collaboration de tous les participants. Des activités pratiques ont aussi permises aux participants de visiter le périmètre d’expérimentation de Djimini :  la case de semences paysannes, le bloc maraîcher de Biolopin et l’espace botanique de la ferme.
L’ASPSP, en respectant les valeurs d’Enda Santé dans le cadre de sa collaboration a dirigé l’atelier de formation en réalisant toutes les tâches énoncées dans le contrat, à savoir :  Assurer une formation aux bénéficiaires venant des zones d’intervention du projet sur les techniques de production, de conservation de semences paysannes et d’utilisation des produits de traitement naturel.
Il était également question de permettre aux bénéficiaires de visiter les périmètres d’expérimentation de Djimini pour une meilleure connaissance sur l’agroécologie. Ainsi, quinze (15) producteurs des zones d’intervention du projet sont repartis satisfaits de l’atelier organisé par Enda Santé et maîtrisent les notions de base de l’agroécologie et surtout de semences paysannes. A la fin de l’atelier, des attestations et des outils pédagogiques tels que le document traitant toutes les pratiques agroécologiques relatives aux semences paysannes ont été distribués aux bénéficiaires.

RECOMMANDATIONS

Après 3 jours d’échanges, les participants ont émis des recommandations:

  • Chaque paysanne et paysan formé décide de vulgariser les expériences acquises durant l’atelier en faisant une restitution dans sa zone.
  • Dans chaque zone, des expérimentations seront faites dans des champs-test.
  • Chaque paysanne et paysan s’engage à cultiver dans les principes agrologiques.
  • Il sera banni des champs de production tout produit phytosanitaire de provenance chimique.
  • Chaque paysanne et paysan s’engage à produire et à n’utiliser que des produits naturels de traitement.
  • Chaque participant se porte garant de la souveraineté alimentaire et semencière et va œuvrer pour la promotion des semences paysannes.
  • Les participants recommandent à Enda Santé de reproduire un atelier similaire à travers les zones d’intervention du projet LEJJ/FAJU II du fait de son importance.
  • Chaque paysanne et paysan s’approprie de la réussite de cet atelier et remercie Enda Santé et l’ASPSP pour le bon déroulement de la formation.
  • Les participants recommandent à Enda Santé de les aider à réfléchir pour la création d’un marché bio et à trouver des stratégies de production de semences maraîchères.
  • Les participants recommandent le renforcement du partenariat entre organisations paysannes, mais aussi demandent à Enda Santé de les accompagner à adhérer à l’ASPSP.
  • Les participants prônent la revalorisation de la place de la femme dans la chaîne des semences paysannes.