Vous êtes ici

Agriculture sans pesticide : Formation des femmes de Simbandi Balante, Sinthian Aidara et Saré Saré sur l’agroécologie

 

Dans le cadre du projet d’Amélioration Alimentaire des Capacités des Productrices (ASACAP), Enda Santé multiplie les sensibilisations sur les dangers de l’utilisation des pesticides dans l’agriculture. Du 13 au 23 Juin 2019, des groupements de femmes de Simbandi Balante, Sinthian Aidara et Saré Saré ont été formées sur l’agroécologie afin de maîtriser les bonnes pratiques de l’agriculture organique.

Durant la mission, les groupements de femmes ont répertorié plusieurs problèmes relatifs à l’utilisation des pesticides dont la dégradation de la santé des populations et des animaux, l’appauvrissement des sols et la cherté des produits chimiques. Par ailleurs, les femmes ont souligné le manque de connaissances sur les pratiques de l’agriculture organique. Une barrière qui a vite été levée par les membres de la mission, qui se sont attelé à les former sur les différentes phases de développement des plantes et les besoins associés.

             

 

Pour des échanges interactifs, l’occasion a été donnée aux femmes de dessiner à même le sol les différentes phases de développement depuis la mise en pépinière jusqu’à la récolte. Cet exercice a permis de voir comment maximiser les rendements en rationalisant les apports en eau et en fertilisants.
En outre, la mission a fait le tour de plusieurs thèmes de l’agroécologie comme la gestion de l’eau et la fertilisation mais aussi le choix des semences et l’organisation du travail.
En marge de la formation, des comités de veille ont été créées, avec la présidence des chefs de village qui ont exprimé toute leur satisfaction.

 

La mission a également partagé les techniques de fabrication de produits de fertilisation et de traitement organiques tout en tenant compte les principes de préservation de l’environnement, de la santé humaine et animale ainsi que de la préservation des sols. Ainsi, cinq produits de traitement et un produit fertilisant liquide ont été fabriqués. Les deux derniers points d’échanges ont porté sur la pratique de la rotation et celle de l’association des cultures.