Vous êtes ici

Projet ASACAP: Formation et mise en place de pépinières à Simbandi Balante, Sinthian Aidara et Saré Sara

 

A travers son projet d’Amélioration Alimentaire des Capacités des Productrices (ASACAP), Enda Santé a envoyé une équipe de supervision formative pour la mise en place de pépinières dans les zones d’intervention du projet.

Du 13 au 22 octobre 2019, des experts en nutrition et agroécologie se sont rendus à Simbandi Balante, à Sinthian Aïdara et à Saré Sara avec pour objectifs :

 

  • Faire le point sur les travaux dans les périmètres

  • Revisiter les pratiques agroécologiques 

  • Initier les pépinières 

  • Planifier les activités

     

 

Durant la mission, l’équipe a rappelé les objectifs du projet, avant de procéder à une revue des pratiques agroécologiques. En prélude à la mise en place de la pépinière, quelques principes ont été partagés sur:

  • Le choix de l’emplacement de la pépinière, qui doit être sur un terrain plat bien drainé, avec une disponibilité de l’eau permanente en quantité et en qualité

  • Le défrichement et le nettoyage de l’espace pour éliminer la concurrence avec les arbres et autres plantes non utiles pouvant être des abris pour les ennemis des cultures

  • L’ameublement du sol par le labour sur toute la surface pour casser les plus grosses mottes et retourner le sol. Cela, pour permettre à l’eau et à l’air de pénétrer plus facilement mais aussi pour éliminer les pierres enfouies dans le sol, empêchant le bon développement des racines des plantes.

Au terme de la mission, tous les sites prévus pour les pépinières ont été bien choisis et sécurisés, avec l’assurance d’une disponibilité en eau. Après les travaux de défrichement et de nettoyage, les planches ont été confectionnées et la terre mélangée aux feuilles de neem (Azadirachta indica) pour prévenir les parasites du sol.

 

  

 

  

 

Plusieurs recommandations ont été faites sur le suivi des pépinières et l’arrosage. Ainsi, suivant les villages, différentes spéculations ont été choisies :

 

  • à Simbandi Balante, des graines d’oignon, de chou, de piment et de laitue ont été semées. Onze planches de 10 m sur 1m ont été confectionnées.

  • à Sinthian Aïdara, les spéculations choisies ont été le chou, l’aubergine et le piment. Huit planches de 7,24 m sur 1m ont été confectionnées.

  • à Saré Sara, le chou, l’aubergine, le piment et la laitue ont été plantés. Dix planches de 10 m sur 1m ont été confectionnées.

 

Depuis la formation en juin, certaines femmes ont pu expérimenter le maraichage organique suivant les directives qui avaient été données et elles ont été surprises de voir qu’elles n’ont pas eu besoin d’utiliser les produits chimiques, grâce à l’obtention de résultats très satisfaisants. Elles n’ont utilisé que les produits biopesticides qui avaient été préparés lors des formations.

L’engagement des membres des comités de veille a aussi été noté dans les trois villages ainsi que l’appui des jeunes dans les travaux.